Quels sont les symptômes d’un possible cancer du col de l’utérus ?

Votez pour ce site

Jusqu’à la fin des années 70, le cancer du col de l’utérus incarnait une réelle menace de mort pour les femmes. Aujourd’hui, en 2016, à l’aide des progrès technologiques et thérapeutiques, les risques sont moins importants même si le danger n’est pas totalement écarté. En effet, la médecine et la technologie combinée ont pu mettre à jour des signes avant coureurs permettant de déceler la maladie pour ainsi la traiter à temps. Il est donc primordial pour une femme de connaître ces symptômes, de s’informer afin de consulter le plus vite possible en cas de doute.

Quels sont les facteurs de risque

Déterminer et connaître les facteurs de risque potentiellement responsable du développement d’un cancer du col de l’utérus a son importance en terme de prévention. Ces informations permettent à chaque femme de déterminer le risque qu’elles ont de développer la maladie.

1) L’alimentation est à surveiller. Une alimentation mauvaise peut entraîner un surpoids qui multipliera le risque de développer un cancer du col de l’utérus.
2) La génétique est à prendre en compte. Le risque est multiplié par 3 si dans votre famille, une femme a déjà contracté cette maladie
3) La plus grande caude de cancer de du col de l’utérus est dûe à une infection par le Papillomavirus (VPH). Il se transmet par relations sexuelles mais peut-être appréhendé par une cytologie vaginale. Dans le moindre doute, n’hésitez pas à vous rendre dans une clinique privée qui propose un service de dépistage de VPH et une colposcopie dans les cas avancés.
4) Le virus du VIH est connu pour fragiliser le système immunitaire rendant le corps plus sensible à une infection liée au Papillomavirus.

Parmi les autres facteurs de risques, vous retrouvez entre autre, la consommation régulière de tabac, le diabète, un nombre élevé d’enfants….

Quels sont les signes avant-coureurs du cancer du col de l’utérus ?

Etre attentif aux symptômes est important. Le cancer à ses débuts est une maladie silencieuse. Faire attention et observer d’éventuels signes avant-coureurs permet de détecter et de traiter en temps et en heure la maladie.

1) Les jambes douloureuses, fatiguées peuvent être un signe. Dans les premiers temps le col de l’utérus se gonfle empêchant le sang de circuler normalement.
2) Une augmentation des pertes vaginales avec une fréquence plus élevée peut également être un signe. N’hésitez pas à consulter votre médecin
3) Les saignements inhabituels sont un des symptôme les plus communs. Vous notez des saignements entre les périodes de vos règles ou juste après une relation sexuelle? Prenez rdv chez votre medecin!
4) Une miction gênante
5) Une miction irrégulière
6) Une douleur pendant les relations sexuelles
7) Une douleur pelvienne

Publié dans Santé >>> Cette page a été affichée 104 fois