Russie : Un artisanat qui vaut le détour

Votez pour ce site

La Russie est finalement un pays particulièrement méconnu. Au-delà de certains faits historiques, une immense majorité ne connaît que quelques clichés de ce pays aux trésors millénaires. Voici quelques exemples concernant la richesse de l’artisanat russe.

Matriochkas : Tsar de l’artisanat russe

Les matriochkas sont de loin les vedettes de l’artisanat russe. Ces poupées aux formes rondes s’encastrent les unes dans les autres. Selon les modèles, il peut y avoir 2, 5, 10, voire 64 poupées imbriquées les unes dans les autres.

Ces poupées gigognes sont connues dans le monde entier. Les prix peuvent aller d’environ 10 euros à plusieurs centaines d’euros selon les matières et la finesse des peintures. Dans tous les cas, rien ne vaut la qualité des matriochkas venant de Russie (et non de Chine…).

D’une forme ovale et fuselée, ces poupées russes sont de véritables trésors, car il est toujours difficile d’estimer le nombre de poupées de chaque série. Il est important de souligner qu’il existe des matriochkas « hommes » bien que cela soit assez rare. Les premiers modèles ont été conçus en 1890, et, seraient basés sur des souvenirs ramenés du…Japon!

Les autres subtilités de l’artisanat russe

Au-delà des matriochkas, les artisans russes sont également connus pour d’autres savoir-faire. C’est notamment le cas des boîtes laquées (Palekh, Kholoui, etc…), des statuettes en bois (sculpture), des plateaux de Jostovo, des Samovars (contenant décoratif permettant de conserver l’eau du thé chaude), des figurines en suspension ou encore des fameux oeufs décoratifs (type oeuf de Fabergé).

Dans un autre registre, l’artisanat russe connaît un certain succès grâce aux foulards et aux châles. Les matières, les coupes et les couleurs sont reconnues pour leur raffinement 100% russe.

En somme, cet artisanat donne envie de partir en voyage en Russie pour mieux connaitre ce pays aux 1000 facettes.

Publié dans Artisanat >>> Cette page a été affichée 72 fois