Reprendre ses études pour se reconvertir : un choix difficile

Votez pour ce site

Le marché de l'emploi a muté profondément ces dernières années. Les écarts se creusent chaque jour un peu plus entre ceux qui ont trop de diplômes pour être employables et ceux qui n'ont pas assez de formations qualifiantes pour apporter une plus-value à leur employeur. Face à ce constat quelque peu alarmant, de plus en plus de salariés ou de demandeurs d'emploi prennent la décision de reprendre leurs études. Ainsi, il n'est pas rare de voir des trentenaires reprendre la route de l'école, pour acquérir des diplômes plus enclins à mener à un CDI.

Un défi personnel difficile à surmonter

Même si l'idée de vouloir s'améliorer et d'être capable de se remettre en question peut sembler attirante, nombreux sont les cas de personnes ayant du mal à supporter le regard des autres. En effet, reprendre ses études n'est pas une chose si aisée.

Premièrement, la question du salaire est compliquée à maîtriser. Reprendre des études à temps plein, c'est tirer un trait sur un salaire mensuel. Il existe tout de même la solution du contrat de professionnalisation ou de l'alternance, même si les salaires restent très limités pour vivre sans se serrer la ceinture.

Ensuite, le regard des autres étudiants n'est pas tous les jours facile à supporter. Même si ce genre de cas est de plus en plus fréquent, le regard des étudiants "normaux" peut faire mal à l'égo et enlever toute motivation.

YouSchool : une école en ligne à partir d'un euro par jour

Les difficultés citées précédemment peuvent être surmontées grâce à YouSchool. Le principe est simple : préparer à distance un diplôme d'état, du CAP au BTS.

Les diplômes préparés sont des diplômes officiels (entendez par là "reconnus par l'état) et les thématiques sont diverses et variées : CAP Pâtissier, CAP Cuisine, BTS MUC, BTS NRC… Une alternative aux études traditionnelles, à découvrir sur youschool.fr.

Une initiative qui a de grandes chances de connaître un succès, quand on sait que plus d'un Français sur trois ne se sent pas épanoui au travail.

Publié dans Enseignement >>> Cette page a été affichée 70 fois