Médiation familiale : aide aux couples qui se séparent

Votez pour ce site

Comment comprendre la médiation familiale? Les couples qui décident de mettre un terme à leur relation passent généralement par beaucoup de détresse, surtout ceux qui ont vécu beaucoup de conflits au cours de leurs années de vie commune. Très souvent, quand ils prennent enfin la résolution de discuter de leurs désaccords ou qu’ils y sont forcés par un Juge aux Affaires Familiales, il est trop tard : leur couple est irréversiblement détruit. Parfois, leurs enfants ont participé sans le vouloir aux guerres qui les ont déchirés. Pour accepter de recourir à la médiation, il importe que les deux conjoints arrivent à comprendre qu’entretenir les conflits et les rancœurs est absolument inutile et tout à fait dommageable pour leurs enfants et pour eux-mêmes.

la mediation familiale

L’enfant en tant qu’enjeu de la médiation

En définitive, l’enfant sera le plus grand bénéficiaire du double travail que ses parents réaliseront sur eux-mêmes : le travail d’acceptation de la fin de leur union et le travail par lequel ils se construiront une nouvelle forme de parentalité. L’enfant est de toute évidence au centre même de la médiation familiale, d’un bout à l’autre du processus. Ainsi, quand les parents rencontrent le médiateur familial, la pensée de l’enfant peut permettre d’accélérer la résolution du conflit.

Déroulement des séances de médiation familiale

Avec Alice de Lara, médiatrice familiale exerçant à Paris, les séances de médiation familiale durent une heure et demie, et elles ont lieu deux fois par mois. Il est évident que la présence des deux membres du couple est requise, même si le médiateur familial peut en rencontrer un séparément pour lui donner des informations et l’écouter. Les observations et les solutions que trouveront les participants aux séances pourront être transcrites par écrit à chaque séance.

Publié dans Famille >>> Cette page a été affichée 207 fois