Le luxe du hammam ou du spa chez soi

Votez pour ce site

Il est courant, dans les pays nordiques, d’avoir son propre sauna à la maison. Cela correspond à une culture ancienne, dans les campagnes les maisons étaient construites ainsi, avec une pièce dédiée aux bains de vapeurs d’où l’on pouvait sortir pour se jeter directement dans la neige, l’hiver, et où toute la famille et les amis se retrouvaient.

Cette tradition a un peu disparu avec l’urbanisation, avant de revenir avec des cabines de saunas adaptées aux appartements modernes, nettement plus petites, pouvant accueillir deux à trois personnes.

Le concept s’est élargi, et des sociétés comme Spa Center proposent aujourd’hui, en plus des traditionnelles cabines de sauna, des spas et même des hammams. En plus des particuliers, ces installations sont souvent achetées par des maison d’hôtes qui cherchent à offrir des prestations complémentaires haut de gamme.

Comment choisir son spa ?

L’investissement reste important. Avec des prix qui commencent à un millier d’euros pour les modèles les plus petits et les plus basiques, pour dépasser les cinquante mille euros pour les spas de nage luxueux, on est, quoi qu’il arrive, en dehors de l’achat d’impulsion.

La visite d’un show-room spécialisé, chez un installateur, permet de se faire une bonne idée des différents modèles disponibles, de leur encombrement, de leur esthétique… et des options proposées, pour un budget donné.

En général, l’installation d’un spa chez soi s’accompagne de travaux d’aménagement, il est rare d’avoir, dans sa salle de bains, l’espace libre nécessaire ! En maison individuelle, il est plus facile de trouver de la place facilement.

Les contraintes de résistance du sol doivent aussi être vérifiées. Plein, un spa de grande taille exerce une pression au mètre carré importante, que le bâtiment doit pouvoir supporter.

Où l’installer ?

Quand on a réellement le choix du lieu d’installation, plusieurs critères entrent en ligne de compte.

Les spas en extérieur sont très agréables l’été, à condition de disposer d’un espace relativement privé, éloigné de la route et hors de la vue des voisins. Dans les régions tempérées à froide, pouvoir fermer le spa l’hiver et chauffer la pièce où il se trouve est un plus ! Aussi on préférera les solutions de type jardin d’hiver ou véranda, utilisables toute l’année.

Les sous-sols offrent un espace important. Néanmoins, les aménagements à réaliser, notamment pour l’éclairage et la ventilation, sont importants pour arriver à un espace convivial et propice à la détente.

Ces coûts doivent bien évidemment être intégrés au projet, en plus du prix du spa.

Publié dans Salle de bain >>> Cette page a été affichée 80 fois