Changements climatiques et radiateur électrique, le bon compromis

Votez pour ce site

La lutte contre le gaspillage énergétique est devenue à juste raison un leitmotiv dans ces temps de changement climatique. La France des années 70, "pas de pétrole, mais des idées"  s’était fait une spécialité de la « chasse au Gaspi » sans trop de résultats d’ailleurs. Les Français avaient continué à privilégier leur confort et à ne pas investir sur le développement durable.

Chauffage et électricité, un couple au goût du jour ?

À l’heure du Grenelle 2015 de l’environnement, des particuliers pourraient-ils encore être tentés par l’installation d’un radiateur électrique dans leur logement ? Frein sur le nucléaire, retard sur le développement des énergies durables devraient sans aucun doute inciter à se tourner vers des énergies plus traditionnelles pour le chauffage. Un retour vers la cheminée, le poêle à bois, voire les couvertures et édredons jamais vraiment remis en cause vous donnerait sans doute l’illusion d’être plus verts.

Alors est-il encore possible de se lancer dans le chauffage électrique avec un radiateur à inertie ? Des radiateurs nouvelle génération seraient-ils tendance ?

Réductions de consommations et chauffage électrique

Les bâtiments HQE (Haute Qualité Energétique) et la remise à niveau d’anciennes constructions antérieures réduisent la facture énergétique et l’empreinte carbone.  Mais le mix énergétique mis en oeuvre par chaque pays ne contribue pas à la décroissance électrique. Les sources de productions électriques deviennent diverses, éoliennes, solaires. Toutes ces avancées pour la planète sont en faveur de cette énergie tellement facile à maîtriser.

Une nouvelle génération de radiateurs

Alors le radiateur électrique a-t-il encore de l’avenir devant lui ? La réponse est évidemment positive. Le radiateur électrique doit abandonner la consommation directe d'électricité. Il ne peut plus être à convection même s'il est de très faible coût à produire.

Mais les fabricants de radiateurs de chauffage ne sont pas en reste pour le progrès. Ils ont conçu le radiateur à inertie  avec une certaine capacité  de stockage de chaleur (voir ici ) comme les batteries de nos voitures électriques.  Il stocke l’énergie au moindre coût et la restitue au moment des pics de consommation. Il participe donc à l'effort de réduction des gaz à effet de serre en s'effaçant en heures de pointe.

Un excellent guide des différentes espèces de radiateurs vous permettra de trouver la meilleure solution. Aujourd’hui, il reste une des formes de chauffage des plus confortables et dotées maintenant d’un assez bon rendement pour mériter considération.

Publié dans Maison >>> Cette page a été affichée 91 fois